LIGUE DES CHAMPIONS – Battu par le LASK Linz, le FC Bâle ne retrouvera pas les phases de groupe de la plus belle des compétitions européennes. Depuis deux saisons, les Rhénans n’y arrivent tout simplement plus en Europe.

Photo: Teleclub

Le FC Bâle ne disputera pas la Ligue des Champions pour la deuxième saison consécutive. L’année dernière, les Bâlois n’avaient même pas du tout vu la scène européenne, une anomalie pour un tel club. Cette année, ils disputeront l’Europa League après leur élimination hier soir face au LASK Linz. Pourtant, après avoir éliminé le PSV Eindhoven au premier tour, on pensait que les Rhénans allaient passer l’obstacle autrichien, inexpérimenté à ce niveau. Mais, avec un manque de réalisme incroyable et une défense, par moment, à la limite du ridicule, le FCB ne pouvait pas espérer mieux. C’est un triste constat, mais le FC Bâle n’a plus rien du fer de lance du football suisse.

2012 / 2013 : Une demi en Europa League

L’édition 2012/2013 de l’Europa League restera sûrement le plus beau parcours européen du FC Bâle. Après avoir éliminé le Zénith Saint-Pétersbourg en huitièmes, le club alors champion suisse s’impose aux tirs au but face à Tottenham avant d’être sorti par Chelsea, futur vainqueur de la compétition. C’est la première fois dans l’histoire que le club se hissait jusqu’en demi-finale d’une compétition européenne. Grâce à ces exploits, le coefficient suisse décolle !

2017 / 2018 : Dernières fulgurances

Pour retrouver un bon souvenir du FC Bâle en Ligue des Champions, il faut remonter à la saison 2017/2018. Cette saison-là, le club rot und blau s’offre le plus large succès de son histoire en Ligue des Champions, un 5-0 face au Benfica Lisbonne. Dans la foulée, il dispose de Manchester United grâce à un but de Michael Lang. Pour la troisième fois en six saisons, le club fétiche de Roger Federer parvient à se hisser en huitièmes de finale. Sans surprises, face à Manchester City, les hommes alors dirigés par Raphaël Wicky tombent sur plus fort, s’inclinant 4-0 au match aller. Mais au match retour, le FCB réussit une belle performance en s’imposant 2-1. Une élimination logique en huitièmes de finale après une campagne européenne convaincante !

2018 / 2019 : Une saison sans Europe

Après la perte de son titre de champion suisse, on attendait des Rhénans une réaction sur le plan européen. Le club entre en lice au 2e tour des qualifications pour la Ligue des Champions. L’équipe bâloise sombre face au PAOK Salonique. Après avoir été battu 2-1 en Grèce, Raphaël Wicky est renvoyé par la direction du FCB. Mais rien n’y fait, les Rhénans sombrent 0-3 au Parc Saint-Jacques lors du match retour et quittent la plus prestigieuse compétition européenne par la petite porte. Le vice-champion Suisse est rétrogradé en Ligue Europa, au 3e tour des qualifications. Il bat le Vitesse Arnhem (2-0 sur l’ensemble des deux matchs). En barrages, face aux Chypriotes de l’Apollon Limassol, les Bâlois vont s’imposer 3-2 chez eux, avant de s’incliner 1-0 au retour. C’est donc l’Apollon Limassol qui verra la phase de groupe de l’Europa League grâce aux buts marqués à l’extérieur. La frustration est très grande sur les bords du Rhin puisque le FC Bâle ne verra pas l’Europe pour la première fois en quinze ans. Une crise qui pointe du doigt la direction sportive faite par l’ancien joueur Marco Streller.

2019 / 2020 : Toujours pas de Ligue des Champions

Après l’échec amer de la saison plus tôt, le FC Bâle entend à tout prix retrouver la Ligue des Champions. Tout commence au 2e tour des qualifications pour le FCB. Face au PSV Eindhoven, les hommes de Marcel Koller réussissent à renverser une situation compliquée. En effet, battus 3-2 à l’aller aux Pays-Bas, ils parviennent à s’imposer 2-1 sur la pelouse du Parc Saint-Jacques et poursuivent l’aventure en Ligue des Champions grâce aux buts marqués à l’extérieur. Avec cette victoire, le vice-champion suisse est assuré de participer à l’Europa League, au minimum. Lors du 3e tour de qualifications, se dresse sur la route des Bâlois le LASK Linz, vice-champion d’Autriche derrière le RB Salzburg. Les Rhénans font un match aller décevant et laissent l’avantage aux Autrichiens (1-2 au Parc Saint-Jacques). Hier soir, après être revenu à 1-1, le FCB a sombré en encaissant deux buts coup sur coup.

Avec un déficit structurel estimé à quelques 30 millions de francs, le FC Bâle a raté bien plus que la Ligue des Champions. Le club rhénan devra désormais vendre pour équilibrer ses comptes, malgré les 8 millions de l’Europa League, un maigre lot de consolation. Avec le départ d’Ajeti à West Ham United, le club bâlois a déjà commencé. Noah Okafor pourrait suivre dans les semaines à venir. Selon Le Matin, le jeune international suisse intéresserait beaucoup Lucien Favre, l’entraîneur du Borussia Dortmund.

Trois clubs suisses en Europa League

Si le FC Bâle n’est plus le fer de lance du football suisse au niveau européen, les Young Boys seraient bien inspirés de le devenir. En effet, YB jouera, pour la deuxième saison consécutive, les barrages pour accéder à la Ligue des Champions face à l’Etoile Rouge Belgrade. Un duel entre deux équipes qui avaient connu les joies d’un automne européen l’année dernière. Tombé dans deux groupes relevés, ils avaient fini au dernier rang. Pour rappel, le champion suisse avait fait face à Manchester United, la Juventus et à Valence. De leur côté, les Serbes s’étaient retrouvés avec le Paris Saint-Germain, Liverpool et Naples.

Le coefficient suisse espère infiniment une qualification bernoise pour la plus grande des compétitions européennes. Vu les prestations de nos clubs suisses en Europe depuis le début de la saison, il faut à tout prix une performance au risque de plonger au niveau du coefficient. La saison dernière, la Suisse a perdu 5 rangs (désormais 17e) et se retrouve talonnée par Chypre. Lucerne et Thoune ne verront sûrement pas l’Europa League puisqu’ils ont été battus à domicile lors du match aller du 3e tour de qualifications face à l’Espanyol Barcelone et au Spartak Moscou. Même si un maigre espoir existe pour les Bernois. La Suisse comptera, au minimum, 3 équipes en Europa League (Young Boys, Bâle et Lugano). Désormais, les espoirs de beau parcours européen repose sur ces trois représentants. Le coefficient suisse les en remerciera !

A lire aussi : Super League #4 – LE DEBRIEF !