FC SION – Après avoir engrangé son premier succès de la saison, le club valaisan espère revenir avec 3 nouveaux points de son déplacement à Lugano. Et si possible avec la manière, cette fois. Présentation de la rencontre.

Après trois matchs, le FC Sion a connu tous les résultats. Après une lourde défaite d’entrée face au FC Bâle (1-4), un match nul dans le derby du Rhône face à Servette (0-0), les Valaisans ont, enfin, ouvert le compteur des victoires la semaine dernière face au FC Zürich (3-1). Un succès qui porte le nom de Pajtim Kasami, auteur d’un doublé après être entré en cours de jeu. Pourtant en infériorité numérique après l’expulsion d’Ayoub Abdellaoui, les joueurs rouges et blancs ont su se montrer solides pour s’offrir une victoire à domicile. Après un très bon premier quart d’heure, ils avaient connu un passage à vide jusqu’au pénalty raté par Benjamin Kololli. Ce week-end, face au FC Lugano, le club de Tourbillon doit confirmer, avec la manière, si possible.

Un duel de techniciens romands

Si ce duel entre Tessinois et Valaisans se déroulera sur le terrain, sur le banc, on assistera à un véritable derby romand. En effet, cette rencontre mettra aux prises deux techniciens romands qui ont le vent en poupe : Fabio Celestini et Stéphane Henchoz. Le Vaudois avait classé le FC Lugano sur le podium de Super League la saison dernière et offre un football plaisant. Face à lui, le Fribourgeois Stéphane Henchoz a réussi sa mission “sauvetage” à Neuchâtel et entend bien poursuivre sur sa lancée avec le FC Sion. Les deux clubs ont un parcours plutôt similaires. Après une large victoire en ouverture de championnat face au FC Zürich (0-4), les Tessinois ont été tenus en échec par le FC Thoune (0-0), avant de s’incliner face au champion Young Boys (2-0). Résultat, ils sont au coude-à-coude après 3 journées. Pourtant premier leader de la saison, le FC Lugano est rentré dans le rang et a laissé son fauteuil de leader à un habitué, Young Boys.

Des dysfonctionnements à régler

Le FC Lugano évolue en 3-5-2 depuis le début de la saison, avec à chaque fois le même onze de base reconduit par Fabio Celestini. Un système qui offre une stabilité défensive avec seulement deux buts encaissés (face à YB). Par contre, offensivement, les pensionnaires du Cornaredo reste sur deux matchs sans marquer le moindre but.

Pour le FC Sion, il s’agira de gommer les quelques erreurs récurrentes que l’on voit depuis le début de la saison. Défensivement, il faudra être fort et concentré face à la paire Bottani-Gerndt. Depuis le début de la saison, quelques errances défensives ont coûté des buts. Et pour le 4e match consécutif, les 3 défenseurs ne seront pas les mêmes qu’au match précédent. Lors du premier match, la défense était composée de Jean Ruiz, Birama Ndoye et Xavier Kouassi. Le français, étant blessé, a cédé sa place à Abdellaoui face à Servette. Ensuite, c’est Ndoye qui a été remplacé par Andersson. On est loin de trouver des automatismes et une stabilité.

Désormais, le travail sérieux réalisé en semaine doit se voir lors des matchs. Si les défenseurs devront se montrer solides et concentrés, les attaquants devront devenir de vrais tueurs. Face à Lugano, il n’y aura pas beaucoup d’opportunités, mais il faudra faire preuve d’un réalisme parfait, à l’image de Pajtim Kasami qui n’aura eu besoin que de deux occasions pour s’offrir ses premiers buts de la saison. D’autant plus que le club valaisan retrouve un adversaire qu’il n’a pas battu la saison dernière. En effet, en quatre matchs, les deux équipes se sont séparées à trois reprises sur un score nul. Lors de la première journée du championnat 2018/2019, Lugano était venu s’imposer 2-1. C’est ce jour-là, qu’Anthony Maisonnial s’était distingué.

Des incertitudes dans le onze

Manquera bien évidemment à l’appel, Ayoub Abdellaoui qui purgera son match de suspension. Ruiz et Ndoye ont repris les entraînements après quelques semaines d’arrêt pour soigner des blessures. Ruiz ne devrait pas être du voyage. Pour Birama Ndoye, il est incertain. Quant à Valon Behrami, sorti à la mi-temps face à Zürich après avoir été touché à la cheville, une décision sera prise aujourd’hui pour savoir s’il est apte à effectuer le déplacement en terre tessinoise. Selon Le Matin, le club est optimiste, même si l’homme qui avait éteint Neymar il y a une année ne s’est pas entraîné de la semaine. A voir sur le coup dès 16h00 au Cornaredo…

Découvrez les présentations des autres matchs de Super League: ici

Konan Oussou quitte (déjà) le FC Sion !

Avant cette rencontre, le FC Sion a annoncé jeudi soir sur ses réseaux sociaux le départ de Konan Oussou. A son arrivée, fin juin, il devait être l’attaquant d’expérience qui manquait au club rouge et blanc. Visiblement, Stéphane Henchoz n’a pas vu en lui le fer de lance des offensives valaisannes. Dans son communiqué, le FC Sion rend hommage à l’Ivoirien: “Aligné en matches de préparation, mais jamais en match officiel, l’avant-centre a montré de belles qualités, sans réussir à s’imposer”.

Libéré par le FC Sion, il a été transféré avec effet immédiat au Stade Lausanne-Ouchy, promu pour la première fois de son histoire en Challenge League.

Au rayon des arrivées, Kwang-Song Han était présent dans les tribunes de Tourbillon pour la victoire du FC Sion face à Zürich. Aucune confirmation a été annoncée jusqu’à maintenant. Le montant d’un éventuel transfert se situerait aux alentours de 4 millions. Prêté par Cagliari à Perugia (Serie B), l’attaquant nord-coréen a disputé 19 matchs, inscrivant 4 buts et délivrant 2 passes décisives.