FC SION – Le club valaisan se déplace pour la première fois de la saison au Parc Saint-Jacques, où il n’a plus gagné depuis 1997 en championnat. Présentation de la rencontre !

Une semaine après avoir retrouvé goût à la victoire face à la lanterne rouge Thoune, le FC Sion rend visite au FC Bâle. Les Rhénans se sont eux imposés de belle manière face à Young Boys (3-0) dimanche dernier dans le choc de notre championnat. La performance bâloise face au champion en titre a été exceptionnelle, avec une puissance offensive et une solidité défensive qu’on ne retrouve pas chez les Valaisans. Entre Bâlois et Sédunois, il y a 13 points d’écart après 17 journées. Dix rondes en arrière, les deux équipes se partageaient le fauteuil de leader avec 16 points.

Parc Saint-Jacques, ce stade où Sion n’y arrive pas…

Le club valaisan retrouve cet après-midi un stade qui ne lui convient pas. Les jeunes générations, dès les années 1998, n’ont pas vu le moindre succès du FC Sion au Parc Saint-Jacques en championnat. En effet, les Rouges et Blancs ne se sont plus imposés depuis le 2 août 1997. Cela fait donc 29 matchs que les Sédunois ne sont plus rentrés avec les trois points du déplacement à Bâle. Une anomalie qui prouve bien la supériorité bâloise des dernières années. Cet après-midi, un succès ressemblerait à un miracle. Pourtant, il faudra oser prendre des risques pour espérer ramener quelque chose. À condition de gérer le début de match et de ne pas encaisser dès les dix premières minutes.

Le chiffre : 33

Autre statistique hallucinante qui donne encore plus le costume de favori aux Rhénans. Depuis 33 matchs, le FC Sion n’a plus gagné face au FC Bâle. Avec 24 défaites et 9 nuls, Sion n’y arrive plus face aux Rotundblau. Cela fait donc 8 ans et demi que les supporters attendent une victoire valaisanne dans ces duels. En vain.

Tout semble donc contraire aux Valaisans. Mais le FC Bâle a déjà chuté à trois reprises cette saison. Face à Servette (3-0), à Zürich (3-2) et à Saint-Gall (1-2), les Rhénans se sont faits surprendre. Nul doute que le FC Sion cherchera à ajouter son nom à ce palmarès cet après-midi.

Le duel des extrêmes

Le FC Bâle possède la meilleure défense du championnat (15 buts), pendant que le FC Sion stagne en queue de classement avec 30 buts encaissés (seul Thoune fait moins bien). La stabilité défensive affichée par les Rhénans se prouvent bien au classement. De même que la puissance offensive. S’ils ne possèdent pas l’attaque la plus prolifique du championnat avec 36 buts, les joueurs bâlois sont ceux qui cadrent le plus de tentatives, alors, qu’à l’inverse, les Sédunois ne tentent pas assez et sont ceux qui cadrent le moins de tentatives (62 tirs cadrés). Pour espérer rivaliser avec la machine bâloise qui semble plus que jamais de retour dans la course au titre, les hommes de Zermatten et Bichard devront réaliser un match parfait, en gommant les errances défensives tout d’abord.

L’équipe : L’infirmerie s’agrandit

Si les Valaisans avaient été épargnés durant la série positive du début de championnat, l’infirmerie se remplit chaque semaine en cette fin d’année. Hors les habituels blessés, Christian Zermatten devra se passer de Roberts Uldrikis, Birama Ndoye, Anton Mitryushkin et Christian Zock. Blessé et absent face à Thoune, Mattias Andersson pourrait être de retour dans le groupe. À noter aussi qu’Ayoub Abdellaoui ne sera pas disponible après avoir écopé de son quatrième carton jaune la semaine dernière. Seydou Doumbia, buteur décisif la semaine dernière sera du voyage dans son ancien stade. Hier soir, via un communiqué, le FC Sion a annoncé la présence dans le groupe du jeune Yannick Cotter, 17 ans, qui sera pour la première fois dans le groupe pro !

À lire aussi :

À vous d’élire les mérites sportifs valaisans, FC Sion : Mettre fin à la série

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn