SUPER LEAGUE – Le championnat suisse reprend ses droits ce soir à Tourbillon, avec un choc entre le FC Sion et le FC Bâle. Valaisans et Bâlois auront à cœur d’être le premier leader de Super League. Présentation de la rencontre.

On y est, enfin! Tant d’attente, de préparation pour en arriver à ce moment-là, ce soir, à Tourbillon. On avait quitté le championnat suisse au soir du 25 mai dernier. Quasiment deux mois plus tard, toutes les équipes repartent de zéro, avec des ambitions diverses, entre maintien et titre de champion suisse. En accueillant le FC Bâle dès la première journée, les valaisans seront fixés sur leur niveau face à une formation qui souhaite absolument retrouver son trône, laissé vacant depuis deux saisons maintenant. Le club de Tourbillon entame lui cette cuvée 2019/2020 avec de belles ambitions et une dynamique positive instaurée depuis l’arrivée de Stéphane Henchoz. Le technicien fribourgeois, qui vient de perdre son papa cette semaine, sera tout de même sur le banc ce soir pour porter son équipe.

Une préparation solide pour le FC Bâle

A l’inverse d’un FC Sion en manque de repères offensifs, le FC Bâle ne semble pas connaître de doutes devant le but adverse. Lors de la préparation estivale, le club rhénan a inscrit 19 buts pour 6 buts encaissés. Au final, les joueurs de Marcel Koller concluent la préparation avec 4 victoires (Kriens, 1860 München, Nürnberg, Lausanne-Sport) et 1 défaite (face à Stuttgart). Des belles prestations qui laissent penser que le FC Bâle arrive à Sion avec une belle confiance et des certitudes que n’ont pas encore le FC Sion.

Du côté bâlois, l’été s’est montré assez calme. Du côté des arrivées, Kemal Ademi (NE Xamax), Omar Alderete (Huracan), Djordje Nikolic (Aarau) sont les plus “retentissantes”. Le récent deuxième de Super League a également pu compter sur le retour de prêt d’Afimico Pululu, auteur d’un printemps convaincant avec Neuchâtel Xamax. Albian Ajeti, meilleur buteur rhénan la saison dernière avec 14 réussites, est toujours dans cette équipe. Mais la concurrence est désormais plus rude encore au poste d’attaquant, avant Kemal Ademi et Ricky Van Wolfswinkel.

Dans le sens inverse, le FC Bâle a enregistré la perte d’un seul joueur important, Marek Suchy qui a décidé de poursuivre sa carrière à Augsburg. Le tchèque composait la charnière centrale du club bâlois avec succès depuis 2014. Marcel Koller doit donc mettre au point une nouvelle charnière centrale.

Le jour où Sion a surclassé le FC Bâle

La dernière fois que le FC Bâle se présentait à Tourbillon pour le lancement de la saison, il était reparti avec un 8-1 dans les valises. Une prestation exceptionnelle que les valaisans aimeraient réaliser à nouveau ce soir. Face aux frères Yakin, le FC Sion avait réalisé le match parfait pour surclasser les rhénans. Entré à la 63e minute de ce match fou, Ojong avait réalisé un triplé en 7 petites minutes devant les 6’250 spectateurs de Tourbillon. On espère un peu plus de monde ce soir au moment du coup d’envoi.

Il y a 18 ans, le FC Sion accueillait le FC Bâle pour la 1ère journée. Résultat final… 8-1! Ce qui n’a pas empêché le FCB d’être champion en fin de saison. Qu’en sera-t-il ce soir?https://t.co/UeoQILwTCL— David Barras (@david_barras) 19 juillet 2019

(Revoir les extraits du match)

Les équipes

Le FC Sion disputera le premier match de sa saison 2019/2020 sans Nsakala et Raphael, toujours blessés et sûrement sans Grgic et Khasa convalescents. A noter encore que Stéphane Henchoz n’a pas fait appel à trois brésiliens, Philippe, Baltazar et Adryan. Du côté du FC Bâle, Marcel Koller se passera de Geoffroy Serey Die, qui est toujours en vacances après avoir disputé la CAN avec la Côte d’Ivoire. Kuzmanovic et Tushi sont eux blessés.

Une minute de silence sera observée en l’honneur de la joueuse internationale de YB Florijana Ismaili, décédée d’un accident de baignade.

Première pour la VAR

On y est déjà habitué depuis la Coupe du monde en Russie en 2018, mais il va falloir s’habituer à vivre la VAR en tant que spectateur dans le stade. Le championnat suisse 2019/2020 rime avec l’entrée en vigueur de l’assistance vidéo à l’arbitrage. Des tests concluant ont eu lieu cette semaine à Tourbillon lors d’un match amical des M21. La centrale se trouve Volketswil dans le canton de Zurich. Toutes les images seront visionnées à cet endroit. Les arbitres auront 6 angles de vues pour prendre un jugement le plus juste possible. L’arbitre pourra visionner les images seulement dans quatre cas bien précis: pour déterminer la validité d’un but ou non, pour accorder ou non un pénalty, pour une expulsion ou en cas de confusion sur un joueur.

Je vous souhaite une excellente saison 2019/2020 à toutes et à tous, et je me réjouis de la passer avec vous.