FC SION – Après 8 matchs sans la moindre victoire, les Valaisans doivent mettre fin à la série face à la lanterne rouge. En cas de nouveau revers, la situation se fragiliserait pour le club. Présentation de la rencontre !

Pour sa deuxième rencontre de suite à domicile, le FC Sion accueille la lanterne rouge, le FC Thoune. Après avoir accueilli le leader la semaine dernière, les Valaisans ont une belle occasion de mettre fin à la série de huit matchs sans le moindre succès. Une victoire mettrait les joueurs de l’Oberland à 11 points. Par contre, si revers il y a, le club valaisan se retrouverait engorgé dans la lutte pour le maintien, avec seulement 5 points d’avance sur la place de reléguable. Cet affrontement entre Sédunois et Thounois vaut déjà cher.

À domicile, les hommes de Zermatten et Bichard devront confirmer leur prestation aboutie face à Young Boys il y a une semaine. Après un début de match compliqué, les joueurs valaisans avaient su faire taire les critiques en montrant un sentiment de révolte et en jouant de l’avant. Des valeurs que l’on avait plus vu depuis bien longtemps. La prestation sera une nouvelle fois scrutée, mais le résultat importe plus que la manière dans ce genre de matchs.

Des débuts de matchs à gérer !

Cela devient quasiment une habitude pour le FC Sion. Les Valaisans ont la très mauvaise idée de débuter le match avec trois minutes de retard. Sur les huit buts encaissés lors des deux dernières rondes, trois l’ont été dans les trois premières minutes de jeu. Menés 1-0 à Zürich et 0-2 face à Young Boys, les Sédunois ont su revenir, temporairement. Mais les hommes du duo Zermatten-Bichard devront être concentrés dès le premier coup de sifflet de Monsieur Jaccottet ce soir. Au risque de passer une longue soirée du côté de Tourbillon. Les errances défensives des débuts de match pèsent lourd au décompte final. Même son de cloche lors des deuxièmes mi-temps, où les Rouges et Blancs ont encaissé dix-sept buts sur les vingt-neuf.

Le chiffre : 2

Comme le nombre de victoires du FC Thoune depuis le début de la saison. En 15 journées, les Bernois se sont imposés seulement à deux reprises. C’était lors de la 4e journée face au FC Lucerne (0-2) et lors de la 14e journée face à Neuchâtel Xamax (2-3). Deux victoires à l’extérieur qui permettent au club oberlandais de ne pas être totalement décroché et de rester à 3 points des Neuchâtelois. Lanterne rouge depuis la 9e journée, les hommes de Marc Schneider possèdent la pire défense du championnat, avec 32 buts encaissés et la pire attaque avec 13 réalisations. Cinq d’entre elles l’ont été dans les deux succès obtenus.

Le FC Sion, l’absence de tentatives

Si le club valaisan est actuellement la 4e meilleure attaque du pays avec 22 réalisations, derrière Young Boys, Bâle et Saint-Gall, ça peut paraître surprenant. En effet, de toute la Raiffeisen Super League, le FC Sion est l’équipe qui tente le moins sa chance. Avant le match contre les Young Boys le week-end dernier, les Valaisans n’avaient tiré que 140 fois au but depuis le début du championnat. Face au leader bernois, les attaquants sédunois ont tenté leurs chances à 16 reprises. Personne n’a fait mieux depuis le début du championnat. Percutants, motivés et décidés, les Rouges et Blancs ont fait le spectacle et se sont créés de multiples occasions. Une dynamique qu’il faudra confirmer, qui plus est face à la moins bonne défense du pays !

L’équipe : Mitryushkin et Fortune absents

Le duo Zermatten-Bichard devra se passer de plusieurs joueurs en raison de blessures. À part les absents de longue date, Yassin Fortune, Roberts Uldrikis et Christian Zock rejoignent l’infirmerie. Déjà absents la semaine dernière, Seydou Doumbia et Anton Mitryushkin resteront indisponibles pour la réception du FC Thoune. Xavier Kouassi, suspendu le week-end dernier, est de retour dans le groupe et devrait retrouver une place de titulaire. De leur côté, Mattias Andersson et Birama Ndoye sont incertains. Les deux techniciens devront donc modifier une nouvelle fois l’axe central de la défense. Lors des six dernières journées, jamais la charnière n’a été réalignée lors du match suivant. Face à YB, le 28 septembre, Kouassi et Ndoye avaient été associés. Depuis, aucune continuité !

Une minute de silence

La Super League et la Challenge League rendront hommage ce week-end à la mémoire de l’ancien sélectionneur national, Köbi Kuhn. Entraîneur de l’Equipe de Suisse entre 2001 et 2008, il avait replacé la Suisse sur la carte du football au niveau international. Sur chaque pelouse, une minute de silence sera observée avant le coup d’envoi.

À lire aussi :

HC Sierre : Les bons résultats se succèdent, Face à YB, le FC Sion devra se faire pardonner

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn