FC SION – Face à un FC Zürich désormais devant eux, Christian Zermatten et ses hommes devront se relever. Désormais, envie et rage de vaincre doivent se voir. Faute de quoi, les supporters désespéreront. Présentation de la rencontre.

En se déplaçant à Zürich cet après-midi, les Valaisans effectuent leur première sortie depuis la démission de Stéphane Henchoz dimanche dernier. Après un début de saison chaotique, la troupe de Ludovic Magnin s’est bien réveillée et fait partie aujourd’hui des plus prolifiques du pays en nombre de points. Sur les 8 dernières journées, les Zurichois ont pris 16 unités. Seul le FC Saint-Gall fait mieux, avec 19 points engrangés sur la même période. À noter que le FC Bâle et Young Boys n’ont récolté “que” 15 points. À contrario, le FC Sion est en queue de peloton à ce niveau-là, avec 7 unités prisent en route. Seul le FC Thoune, lanterne rouge, fait pire avec 1 seule petite unité.

Les dynamiques sont donc opposées entre les deux équipes. La confiance a clairement changé de camp depuis la dernière confrontation entre les deux formations en août dernier. Pour le duo Zermatten/Bichard et leurs hommes, la mission est simple : se relever. Montrer que les critiques de Stéphane Henchoz ne sont pas fondées, qu’il existe du caractère dans cette équipe. La réaction est attendue, avant la pause internationale qui permettra l’arrivée d’un nouveau technicien pour apporter de nouvelles forces.

Avantage Sion sur les dernières rencontres

Sur les 5 derniers duels entre Valaisans et Zurichois, chaque partie a livré un vainqueur. Le FC Sion a remporté trois matchs, alors que le FCZ a pris 6 points. Mais attention, car l’équipe évoluant à domicile prend souvent le dessus sur son visiteur. Ce fut le cas sur les trois dernières parties disputées entre les deux clubs. À noter aussi qu’au niveau des chiffres, les Sédunois possèdent une meilleure attaque, ainsi qu’une meilleure défense que leurs adversaires du jour. Avec 12 buts marqués et 24 encaissés, le FC Zürich possèdent la 9e attaque et la 9e défense du championnat. Une anomalie au vu de sa 4e place au classement. Le FC Sion possède lui la 4e attaque, derrière les trois monstres Young Boys, Bâle et Saint-Gall, mais seulement la 7e défense avec 21 buts concédés en 13 matchs. Si les chiffres donnent un léger avantage aux visiteurs, le classement parle en faveur du club zurichois.

Commentaire : Un état d’esprit et une motivation à démontrer !

Les déclarations de la semaine dans la presse tournaient autour du caractère de cette équipe, de l’état d’esprit, de l’envie. Les supporters valaisans sont en droit de se demander si cette équipe a vraiment envie de “bouffer du gazon”, de se faire mal pour le club. Stéphane Henchoz, pourtant motivateur hors-pair, n’a pas réussi à transmettre sa rage de vaincre. On peut donc en déduire que l’effectif en manque cruellement. Les déclarations de cette semaine nous poussent à croire à un sursaut d’orgueil sur la pelouse du Letzigrund en ce dimanche après-midi.

Si une nouvelle désillusion tombe sur la tête des Valaisans, elle pourrait bien faire des dégâts, au sein du vestiaire et dans la relation avec les supporters. Eux seuls sont pour l’heure à la hauteur du maillot valaisan. Leurs dignes représentants sur le terrain ont encore tout à prouver. Et ils seraient bien inspirés de le faire très vite. Pourquoi pas dès cet après-midi en terre zurichoise ?

L’équipe : Ndoye et Doumbia incertains

Vendredi, lors du dernier entraînement, l’accent a été mis sur les balles arrêtées. Des situations sur lesquelles les Valaisans se sont montrés très fébriles lors de leurs dernières sorties. Ces placements tactiques se sont faits sans Birama Ndoye et Seydou Doumbia. Tous les deux ont été touchés et sont restés aux soins. Ils sont donc incertains pour la rencontre de cette après-midi, tout comme Zock et Fickentscher. Le onze valaisan est très dur à deviner, tant les cartes ont été redistribuées.

À lire aussi :

Didier Tholot : “Aucun contact avec le FC Sion”, FC Sion : Henchoz claque la porte !

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn