FC SION – Le club valaisan clôturait sa préparation estivale ce dimanche à Bagnes face à un adversaire prestigieux, Everton. Les hommes d’Henchoz ont fait du classique, solide défensivement, mais fébrile offensivement.

Photo: FC Sion

Analyser un match du FC Sion consiste gentiment à faire un copier-coller à chaque match. La solidité défensive n’est plus à présenter. Peu importe les joueurs qui composent la charnière du club valaisan, elle se montre à chaque fois à son avantage. Par contre, à l’autre bout du terrain, c’est plus compliqué. Comme en témoigne, encore une fois, la difficulté à se créer des occasions face à Everton cet après-midi.

Le joueurs valaisans avaient un week-end copieux au programme. Hier, ils affrontaient Neuchâtel Xamax à Châtel-Saint-Denis et donc Everton aujourd’hui. L’occasion pour Stéphane Henchoz de passer en revue une grande partie de son effectif sur les deux matchs. Anto Grgic et Raphaël, présents à Bagnes, sont toujours en phase de réathlétisation. Seuls Nathanaël Saintini, Ermir Lenjani et Jared Khasa n’ont pas eu l’opportunité de se montrer à nouveau lors des deux matchs. Les deux derniers étaient absents ce week-end. Lenjani (privé) et Jared Khasa (blessure). Même Philippe et Baltazar ont pu bénéficier d’un temps de jeu. Ils n’avaient plus connu la moindre minute depuis le premier match face à Lausanne.

Une difficulté à se créer des occasions

Sur l’ensemble des 90 minutes du jour, le FC Sion n’est pas parvenu à se créer de sérieuses occasions. Les seules frappes cadrées sont venues sur des tirs lointains, facilement jouables pour le gardien d’Everton. Malgré la vitesse d’Itaitinga et de Patrick Luan, rares ont été les ballons à négocier pour les deux brésiliens. De son côté, Konan Oussou a traversé cette rencontre tel un fantôme. Le joueur récemment arrivé en Valais est une énigme, mais il ne correspond en tout cas pas au serial buteur qui manque tant au FC Sion. Le seul bon mouvement des rouges et blancs est arrivé à la 27e minute, sur un joli numéro d’Itaitinga pour s’ouvrir le chemin du but. Malheureusement, sa frappe finit dans le petit filet extérieur du portier Lössl. Les changements réalisés par le technicien valaisan n’ont pas apportés plus de poids devant. Uldrikis et Philippe ont été très peu en vue.

Une solidité défensive qui rassure

Stéphane Henchoz sort de cette préparation estivale avec une seule certitude, celle d’avoir mis au point une défense efficace. Le FC Sion n’a pas pris un seul but lors de ses 5 matchs. Quand la charnière à trois n’arrive pas à dégager le ballon, elle peut compter sur deux très bons gardiens. Le choix du portier s’annonce difficile. Aujourd’hui, Kevin Fickentscher a pu se mettre en valeur avec des belles parades, des relances propres au pied et une bonne communication avec la défense. A la 52e minute, Bernardo a pu le tester avec une belle frappe, déviée sur la ligne par Fickentscher. 20 minutes plus tard, le portier est sauvé par la barre sur une tentative de Sigurdsson. Le même Sigurdsson a retenté sa chance à la 82e et se heurte au poteau, avant que Fickentscher puisse sortir le ballon. A noter que Bamert et Angha ont réalisé une très belle prestation lors de ce match.

Behrami: Une première mitigée

Les 1800 spectateurs du Stade St-Marc ont pu voir à l’œuvre, pour la première fois, la recrue star du FC Sion: Valon Behrami. L’ex-international suisse effectuait ses premiers pas sous le maillot valaisan. Cette première ne restera pas dans les mémoires pour la qualité du jeu proposé. Il faudra être patient avec ce joueur qui revient d’une blessure. Agressif, autant verbalement que physiquement, il a écopé d’un carton jaune. Le nouveau numéro 11 valaisan a beaucoup replacé ses coéquipiers sur le terrain. Son leadership n’est déjà plus à prouver. Espérons qu’il retrouvera très vite son niveau, car il pourrait devenir un pion essentiel de l’effectif d’Henchoz. Il lui faudra du temps de jeu, il en a déjà eu 60 minutes aujourd’hui face à Everton.

Le prochain match pour le FC Sion, ce sera vendredi à Tourbillon pour le début du championnat 2019/2020 qu’on espère meilleur que le précédent exercice. Les hommes d’Henchoz se frotteront au FC Bâle, puis à Servette une semaine plus tard.

Sion: Mitryushkin (45e Fickentscher); Ruiz, Bamert, Abdellaoui; Angha, Behrami (60e Mveng), Zock (85e Baltazar), Morgado; Patrick, Itaitinga (60e Philippe); Konan (60e Uldrikis).

#FCSion top/flop 2e mi-temps
Top: Angha, Bamert (solides défensivement), Fickentscher (décisif et bonnes relances au pied, bonne communication)
Flop: Philippe, Uldrikis (inexistant)— Baptiste Coppey (@baptistecoppey) 14 juillet 2019