EQUIPE DE SUISSE – La Nati entame ce soir quatre jours décisifs en vue d’une qualification pour l’Euro 2020. Favorite de son groupe, la Suisse ne devra pas laisser trop de plumes si elle entend être de la partie l’été prochain.

On avait quitté l’équipe nationale il y a un peu plus d’un mois au Stade de Tourbillon, après une victoire 4-0 face à Gibraltar. Dans le même temps, une bonne nouvelle nous arrivait de Géorgie, où le Danemark avait été accroché (0-0). Un résultat qui permettait à la Suisse de revenir à un point des Danois, avec un match de moins. Cette contre-performance danoise permet à la Suisse d’aborder le rendez-vous de ce soir un peu plus sereinement. Même si, battre Kasper Dolberg et ses coéquipiers s’avère bien plus compliqué qu’il n’en à l’air. En effet, depuis leur élimination en 8e de finale de la Coupe du Monde 2018, les Scandinaves n’ont pas connu la moindre défaite. Malgré cette série d’invincibilité, le football proposé n’est pas des plus enthousiasmant.

La Suisse devra se faire pardonner…

Suisse-Danemark rappelle évidemment le retournement de situation auquel les supporters de la Nati ont eu le droit à Bâle en mars dernier. Granit Xhaka et toute l’équipe nationale s’étaient sabordés en perdant un avantage de trois buts en seulement 10 minutes. Remo Freuler (19e), Granit Xhaka (66e) et Embolo (76e) avaient mis la Suisse quasiment à l’abri. Du moins, c’est ce qu’on croyait. Qui aurait pu croire que la Nati allait s’écrouler en dix minutes face à des Danois transcendés. Jorgensen (84e), Gytkjaer (88e) et Dalsgaard (93e) avaient permis de ramener un point inespéré un quart d’heure plus tôt. La Suisse devra donc faire oublier cette soirée de mars, où le Parc Saint-Jacques était tombé dans la stupeur de voir son équipe perdre deux points dans de pareilles circonstances.

Le Danemark n’a que ça à jouer en octobre !

La réception de la Suisse ce soir à Copenhague constitue le seul rendez-vous des Danois durant cette trêve d’octobre. Contrairement aux Suisses qui enchaîneront deux matchs importantissimes en seulement quatre jours face aux deux adversaires qui la précèdent au classement de ce Groupe D, les Scandinaves n’ont qu’un match dans la tête. Un seul match à gagner ce mois-ci pour faire un pas vers une éventuelle qualification. Les Irlandais se déplacent eux en Géorgie avant de retrouver Genève mardi pour affronter la Suisse.

Les quatre jours qui arrivent s’annoncent donc décisifs pour notre équipe nationale, et elle devra savoir gérer. Après ces deux matchs, la Suisse pourrait se retrouver première, en ayant réalisé une belle avancée en vue de l’Euro de l’été prochain. C’est bien sûr l’idéal. En cas de contre-performance, il serait bien de devancer le Danemark, au moins. Après deux matchs nuls face à ces adversaires, la Nati devra hausser son niveau de jeu, et assumer, enfin, son statut de favorite.

A lire aussi :

Tourbillon, forteresse prenable !, Ce FC Sion n’arrive plus à gagner

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn