FC SION – Les Valaisans, bien trop timides, ont reçu une leçon de football de la part du FC Bâle. Encore une fois face aux Rhénans, les Sédunois ont encaissé quatre buts. Trop pour espérer ramener quelque chose !

Le FC Sion rentre, une nouvelle fois, bredouille du Parc Saint-Jacques. Les Sédunois regagneront le Valais avec 4 buts et une humiliation dans les valises. Triste constat d’une après-midi à sens unique face à des Bâlois inspirés, qui n’ont pas été inquiétés dans cette rencontre. Le contraste entre la défense valaisanne et l’attaque bâloise a été trop important pour espérer quelque chose. Après un premier quart d’heure, très tactique, où les Valaisans semblaient vouloir attendre les Bâlois très bas, les hommes de Marcel Koller se sont mis gentiment en route. Dès lors, la tactique du duo Zermatten-Bichard n’a plus pu arrêter la machine rotundblau.

Première mi-temps : Un FC Bâle seul au monde

Après le premier quart d’heure, la tactique était claire : le FC Sion allait attendre les Bâlois et procéder en contre. Dès la 15e minute, les premières munitions ont été adressées sur les cages de Kevin Fickentscher. Les Bâlois rentraient alors pleinement dans leur match en trouvant les espaces dans le dos de la défense sédunoise. Après plusieurs tentatives repoussées par le portier valaisan, c’est Eray Cömert qui a pu ouvrir le score (23e). L’ancien sédunois s’est fait l’auteur d’une frappe fantastique à 30 mètres. Le ballon est venu se loger sous la barre des buts de Kevin Fickentscher. Un coup de canon qui sifflait le début d’une longue après-midi pour le FC Sion. Aucune réaction n’a été aperçue après l’ouverture du score. Les hommes de Marcel Koller se sont installés dans la moitié de terrain adverse. Kevin Fickentscher a tenté de repousser l’échéance au maximum, bien aidé par ses montants. Malheureusement, juste avant la mi-temps, Arthur Cabral a doublé l’avantage en profitant des largesses de la défense valaisanne, notamment de Jean Ruiz. Le Brésilien a pu piquer le ballon par dessus le portier.

Deuxième mi-temps : Le cavalier seul se poursuit

Au micro de Teleclub, Jean Ruiz avait avoué qu’il fallait plus d’agressivité et laisser moins d’espace aux Bâlois. Malheureusement, pas de mise en pratique au retour des vestiaires, avec d’énormes occasions bâloises. Cette omniprésence aux abords de la surface valaisanne se concrétise à la 57e minute, sur corner. Le Brésilien Arthur Cabral a pu s’offrir un doublé de la tête. À 3-0, et sans la moindre occasion, on avait de quoi s’inquiéter pour la suite de l’après-midi du FC Sion. À la 68e minute, c’est Cabral et Pululu qui se sont amusés dans l’arrière-garde valaisanne. Le Brésilien, d’une talonnade, a servi le Français qui s’est ensuite défait de Fickentscher et Lenjani pour marquer dans le but vide. Cette action a été symptomatique des problèmes défensifs du club valaisan.

Une première en Super League pour Cotter !

Le seul – petit – rayon de soleil côté FC Sion est venu de la première en professionnel de Yannick Cotter. Le jeune joueur de Vétroz, 17 ans, a remplacé Seydou Doumbia pour effectuer ses premières minutes en Super League. Malheureusement, avec peu de chose à se mettre sous le pied, il n’a pas pu montrer ses qualités, même si, ses prises de balles ont été intéressantes. Il aurait même pu s’offrir un premier but, mais sa frappe du droit était trop molle pour espérer tromper Jonas Omlin, qui aura passé une après-midi très tranquille. C’est d’ailleurs le numéro 16 valaisan qui s’est offert la seule petite action, tant il n’y avait rien offensivement côté valaisan.

La suite : Xamax à Tourbillon

Pas le temps de cogiter pour le duo Zermatten-Bichard qui devra préparer la venue de Neuchâtel Xamax à Tourbillon dimanche prochain. Le FC Sion effectuera son dernier match à domicile, en disputant un derby romand. Un derby qui pourrait peser lourd puisque les Valaisans doivent désormais regarder derrière eux. Certes, Neuchâtel Xamax est à 7 points, et Thoune à 11 points. Mais, en cas de défaite la semaine prochaine, Sion passera un hiver compliqué. Dans le jeu, Sion n’y est pas. Depuis 10 journées, Sion a récolté que 4 points, c’est autant que la lanterne rouge Thoune. Heureusement pour les Valaisans, Sion avait récolté 16 points durant les 7 premières journées.

Sion: Fickentscher – Maceiras, Kouassi, Ruiz, Lenjani – Patrick, Grgic, Toma, Facchinetti (53e Itaitinga) – Kasami (79e Edgar André) – Doumbia (58e Cotter).

À lire aussi :

FC SION : À Saint-Jacques pour conjurer le sort, À vous d’élire les mérites sportifs valaisans !

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn