FC SION – Les Valaisans enchaînent un 5e succès consécutif en championnat en s’imposant 1-3 face à Neuchâtel Xamax. Les Neuchâtelois restent lanterne rouge, le FC Sion est premier ce soir, en attendant le choc entre Young Boys et Bâle. Retour sur la rencontre !

Il y a tout juste une année, après 7 journées, le FC Sion pointait à la 9e place de la Super League avec 6 unités après une défaite face au FC Thoune. Douze mois plus tard, le constat est totalement différent et réjouissant. Ce club rouge et blanc fait plaisir à voir, autant qu’il faisait peine à regarder voici une année. Ce soir, les Valaisans ont offert l’une des prestations les plus abouties de la saison, surtout en deuxième période. Les hommes d’Henchoz ont évolué en taille patron durant les 45 dernières minutes. Patrons, ils le sont aussi ce soir, en attendant le choc entre Bernois et Bâlois demain.

Du mal à se mettre dans le rythme

Avant le premier tir de Corbaz pour Neuchâtel Xamax (13e), on n’avait pas vu grand chose dans ce match. Cette frappe aura au moins eu le mérite de réveiller des Valaisans qui peinaient à vraiment trouver le rythme sur la pelouse synthétique de La Maladière. Dans la foulée, le FC Sion se crée une première occasion sur un corner frappé par Grgic, repris de la tête par Zock. Sans un réflexe de Laurent Walthert, cette tête aurait clairement eu le poids du 0-1.

À la 36e minute, Kouassi effectue une intervention salvatrice devant Haile-Selassie en poussant le ballon en corner. Le coup de coin neuchâtelois ne donne rien et offre une belle opportunité de contre aux Valaisans. La rupture est parfaitement menée par Grgic, qui sert Kasami, qui va trouver Toma en retrait. Le jeune numéro 24 brosse parfaitement le ballon pour trouver Uldrikis au centre. Le Letton saute plus haut que les défenseurs neuchâtelois – un brin statique – et peut tromper Walthert. Quasiment dans la foulée (40e), Neuchâtel égalise par l’intermédiaire du très remuant Haile-Selassie en première période. L’inévitable Nuzzolo a servi Karlen, qui a buté sur un Fickentscher exceptionnel. Le portier valaisan réalise un arrêt somptueux, mais le ballon revient dans les pieds du jeune joueur suisse, qui n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des filets.

Une deuxième mi-temps à sens unique

La fin de période neuchâtelois laissait penser que les rouges et noirs étaient libérés. Mais ils seront passés totalement au travers des 45 dernières minutes. Le FC Sion a livré une de ses meilleures mi-temps de la saison, en jouant en taille patron, avec de l’ambition, un état d’esprit exemplaire et une humilité. Tout ce travail porte le nom d’un homme : Stéphane Henchoz ! Le travail du technicien fribourgeois est à saluer, tant il y avait à faire.

Onze minute après le retour des vestiaires, Grgic lance Lenjani en profondeur avec une louche divine. L’Albanais met le ballon dans les 5 mètres, où se jette Pajtim Kasami entre deux défenseurs neuchâtelois. Un quart d’heure plus tard, le numéro 7 valaisan, tout seul, s’en va lober le portier neuchâtelois. Après le but, les Neuchâtelois, assommés, n’ont pas pu revenir. Le FC Sion a géré parfaitement les vingt dernières minutes et se retrouve donc leader de Super League le temps d’une nuit.

Toma, le magnifique !

Le jeune joueur valaisan, formé au club, effectue un début de saison absolument incroyable. Décisif, importantissime dans l’entrejeu, le numéro 24 est l’homme très en forme de ces sept premières journées. Auteur de 4 buts en Coupe de Suisse, il distille parfaitement les ballons au centre du jeu dessiné par Henchoz. Il a franchi un cap, à nouveau, après une deuxième partie de saison un peu plus compliquée en 2019. Sur le terrain qui l’avait vu réussir une passe décisive qui avait fait le tour du monde, Bastien Toma s’est encore plus affirmé comme un patron, tout comme l’est Kouassi en défense. Chapeau !

A lire aussi :

Un derby à maîtriser pour poursuivre la série, Super League #7 : Présentation des rencontres

Rejoins-nous sur :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn