FC SION – Le club valaisan enchaîne un quatrième revers de suite. La série positive d’il y a un mois semble bien loin désormais. Les hommes de Stéphane Henchoz semblent avoir montré leur limite. Compte-rendu du match.

Il est plutôt compliqué de faire un compte-rendu de cette rencontre entre le FC Lucerne et le FC Sion, tant les deux équipes ont montré des visages différents. Après une première mi-temps pourtant maîtrisée, les Valaisans ne sont jamais revenus des vestiaires et ont offert une prestation catastrophique en seconde période. En enchaînant une quatrième défaite consécutive, les rouges et blancs stagnent et ratent l’occasion de faire le trou avec son adversaire du jour. Avec un avantage virtuel de sept points à la mi-temps, ils se retrouvent ce soir avec seulement une unité d’avance. À une semaine du derby du Rhône, les prestations deviennent inquiétantes.

Un FC Sion convaincant

Le premier visage montré par le club valaisan est plutôt bon. Au cours des 45 premières minutes, les hommes de Stéphane Henchoz se sont montrés plutôt inspirés offensivement. Dès la 3e minute, Alexandre Song a pu pousser le ballon au fond des filets suite à un ballon relâché par le portier lucernois sur un essais de Seydou Doumbia. Malheureusement, l’attaquant valaisan a été signalé hors-jeu, et le but fut logiquement annulé. À la 11e minute, le ballon circule bien entre Grgic et Lenjani, mais la frappe de l’international albanais flirte avec la barre lucernoise. Huit minutes plus tard, le FC Sion a enfin pu ouvrir le score sur une réussite de Seydou Doumbia. Parfaitement lancé en profondeur par Lenjani, l’Ivoirien a pu tromper Marius Müller. Puis, le numéro 88 sédunois s’est créé encore une occasion de doubler la mise, mais il aura fallu un tacle salvateur d’un défenseur lucernois. Dans le secteur défensif, les Sédunois se sont montrés plutôt rassurants. Notamment grâce à un Mickael Facchinetti décisif sur plusieurs de ses interventions.

Et puis, le FC Sion n’est plus revenu des vestiaires

La première mi-temps nous laissait avec un certain soulagement de voir le FC Sion retrouver son jeu. Mais, cette joie allait être de courte de durée. En effet, dès le retour des vestiaires, un FC Lucerne transfiguré a fait passer un sale quart d’heure aux Valaisans. Le pensionnaire de la Swissporarena s’est montré dangereux à plusieurs reprises. Il aura fallu un Anton Mitryushkin décisif pour maintenir le FC Sion devant (50e et 51e). À la 53e minute, sur un centre parfait de Margiotta, c’est Ndiaye qui a pu remettre les deux équipes à égalité. À peine l’engagement effectué que le danger était de retour dans la surface sédunoise. Mais c’est le poteau qui a sauvé, temporairement, les Valaisans. Temporairement puisque Pascal Schürpf a pu placer sa tête sur corner pour tromper le portier russe, pas franchement convaincant sur cette intervention. Finalement, à la 72e minute, Francesco Margiotta a scellé le score en faveur du club de Suisse centrale en inscrivant le but du 3-1. Malgré les choix offensifs de Stéphane Henchoz, les Sédunois ne se sont pas montrés dangereux en deuxième période. Le soulagement de la première période s’en est donc allé aussi vite qu’il est arrivé.

Retombé dans ses travers

Certes, le technicien fribourgeois du FC Sion a dû composer avec de nombreuses absences, mais il ne peut pas se cacher derrière celles-ci. Le contingent valaisan est pléthorique et possède dans ses rangs des hommes de qualité. Pour la première fois, André Edgar a été titularisé en Super League. Une première plutôt mitigée pour le jeune joueur issu du club. Aligné au milieu avec l’expérimenté Alexandre Song, le duo s’est fait marcher dessus en seconde période. Au niveau offensif, un monde d’écart sépare la prestation du premier acte à celle du deuxième. Le FC Sion est retombé dans ses travers avec un manque de profondeur. Les entrées d’Uldrikis, Itaitinga et Luan n’ont rien changé à ce constat. À une semaine du derby du Rhône, il y a du pain sur la planche pour Stéphane Henchoz et ses hommes. À condition que le président conserve sa confiance au technicien en poste depuis le début de la saison. Seul lueur d’espoir, Servette n’a plus gagné depuis 5 matchs. Un duel d’équipes en crise se prépare au Stade de Tourbillon samedi prochain.

A lire aussi :

Un FC Sion rempli d’incertitudes à Lucerne !, Tourbillon, forteresse prenable !

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn