FC Sion – Les hommes de Stéphane Henchoz se sont imposés pour la première fois de la saison face au FC Zürich, dans un duel de fond de classement. Avec ce succès, le FC Sion grimpe à la 5e place, en attendant les parties de demain.

Photo: FC Sion

Il aura suffi de trois minutes pour changer le regard sur ce match. Trois minutes, c’est le temps qu’il a fallu à un Pajtim Kasami rageur pour s’offrir un doublé. Avant cela, le FC Sion avait été réduit à dix, après l’expulsion inutile d’Abdellaoui. L’international algérien s’est fait l’auteur d’un gros tacle dans les 16 mètres valaisans, avant de se voir infliger un deuxième carton jaune après avoir applaudi le penalty raté. Une fin de match à l’avantage des valaisans aura éclipsé le manque d’intelligence du défenseur algérien.

Une première mi-temps mitigée

Après un festival de mauvaises passes en début de partie, le FC Sion a réussi à mettre le pied sur le ballon et à s’offrir quelques occasions. A la 7e minute, Lenjani a réussi un centre lobé qui a fini directement dans les filets zurichois. Après l’ouverture du score, les joueurs valaisans ont pu bénéficier de quelques contres. Bastien Toma a pu s’offrir une percée solitaire, mais il s’est heurté à Brecher. Ensuite, s’en est suivi un festival de pertes de balles au milieu du terrain, de glissades. Avec ce coup de mou, le FC Sion a subi l’égalisation, sur un centre venu de la gauche des buts de Kevin Fickentscher. Xavier Kouassi se fait prendre dans le dos par Mimoun Mahi (20e). Cette égalisation a clairement mis le FC Zürich dans la partie, mais avec la complicité des valaisans. Kevin Fickentscher a dû sauver les siens sur une frappe flottante de Domgjoni. Ce score de 1-1 à la mi-temps paraît logique, au vu de la physionomie du premier acte.

Deuxième mi-temps compliquée, malgré la victoire

En deuxième mi-temps, Stéphane Henchoz bouscule son onze de base. Il sort Valon Behrami et passe en 4-3-3 en replaçant Lenjani sur la ligne d’attaque. Le début du deuxième acte n’aura clairement pas fait de la publicité pour le football suisse. Un enchaînement de mauvaises passes et de contrôles ratés qui aura duré 70 minutes. Cette fameuse minute qui a vu le geste inutile d’Abdellaoui, le pénalty raté de Kololli et l’expulsion de l’algérien. Réduits à dix après cette expulsion inexcusable, on ne voyait pas comment les joueurs valaisans pouvaient s’en sortir avec mieux qu’un match nul. Mais c’était sans compter sur un Pajtim Kasami rageur qui a délivré Tourbillon à deux reprises. Il a d’abord repris un corner de Grgic (81e), avant de gagner son face-à-face avec Brecher. Son explosion de joie prouve qu’il avait envie de bien faire et montre toute la rage qu’il avait en lui. Il en a profité pour renforcer son lien avec un Gradin Nord acquis à sa cause. Ce soir, le FC Sion est 5e en attendant les rencontres de demain. Mais au moins, il lance définitivement sa saison. Enfin !

Top et Flop

Le Top, c’est bien évidemment Pajtim Kasami. Titulaire lors du duel face au FC Bâle, le joueur de 27 ans s’est retrouvé sur le banc face à Servette et ce soir contre Zürich. Son entrée à la 68e à la place d’Itaitinga aura changé le match. Avec ce doublé, il devient le meilleur buteur du FC Sion cette saison. Il prouve également qu’il a les qualités pour amener plus au collectif valaisan. Et si c’était lui, le leader de l’attaque ?

Un autre joueur en vue, et qui confirme match après match, c’est Christian Zock. Au milieu du terrain, il est précieux grâce à de nombreuses récupérations. Et cette saison, en plus, il redistribue les ballons de manière précise.

Côté Flop, que dire à part Valon Behrami. L’ex international suisse, sorti à la mi-temps, n’a tout simplement pas existé. Malgré son expérience, il n’a pas pesé lourd dans cette rencontre. Sa contre-performance est sûrement due au fait qu’il ait été touché à la cheville en début de match. La rentrée de Grgic et le replacement de Bastien Toma à sa place ont été une réussite. L’autre flop de la soirée, c’est Itaitinga. Le jeune brésilien a été très discret et pas assez percutant. Il n’a pas apporté offensivement.

La semaine prochaine, le FC Sion se déplace en terre tessinoise pour y affronter le FC Lugano, qui affronte demain YB. Les hommes de Stéphane Henchoz auront à cœur de confirmer le succès acquis aujourd’hui. Et si possible, avec la manière.