OGC NICE – Le club français s’est imposé pour son premier match de la saison 2019/2020. Il affrontait le PSV Eindhoven en fin d’après-midi à Vevey. Le spectacle était au rendez-vous.

Photo: OGC Nice

Le Festival de Football des Alpes vivait aujourd’hui un nouveau match au stade Copet de Vevey. En ce dimanche après-midi, l’OGC Nice affrontait le PSV Eindhoven. Si les deux équipes en sont à des stades différents de leur préparation, cet écart ne s’est absolument pas vu sur le terrain. Le PSV Eindhoven arrive en fin de préparation en vue de sa première échéance, un match de barrage face au FC Bâle pour accéder à la Ligue des Champions, alors que le club niçois effectuait sa rentrée pour l’occasion. Les néerlandais avaient déjà disputé un match dans cette “compétition”, c’était mercredi dernier face au FC Sion.

Un début de match à sens unique

L’entame de match a été à sens unique. Les joueurs de Mark van Bommel ont mis le pied sur le ballon et dictés le rythme de la partie. Ce net avantage a été converti dès la 10e minute, grâce à Sam Lammers. Le portier niçois, Yannis Clementia, a dû sauver les siens à plusieurs reprises dans la foulée. A noter peut-être le début de match compliqué, à l’image de son équipe, du jeune Ibrahim Cisse.

Ce but a eu le don de réveiller les niçois qui ont enfin pu sortir de leur camp, avec des contres très bien menés. A la 30e minute, sur un dégagement de la défense française, c’est Alan Saint-Maximin, auteur d’une belle percée, qui a pu affronter le portier néerlandais. Malheureusement, la frappe de l’international espoir passe juste sur la droite des buts du PSV.

Deux caviars de l’OGC Nice

Devant la belle affluence de 1’200 spectateurs, les joueurs de Patrick Vieira ont fait admirer leurs gestes techniques. Sur une ouverture délicieuse de Pierre Lees Melou dans le dos de la défense, Ihsan Sacko a pu égaliser à la 37e minute. Quelques instants plus tard, sur une ouverture magnifique et parfaite d’Olivier Boscagli, Allan Saint-Maximin fait tout juste et trompe Zoet. Malgré une entame très compliquée, sûrement dû au manque de compétition, le Gym rentre aux vestiaires avec un avantage d’un but.

Durant la deuxième mi-temps, et comme souvent dans ce genre de match, l’intensité est retombée avec de nombreux changements qui empêchent d’imprimer un rythme de jeu élevé. L’OGC Nice domine toujours les débats, et sur un corner parfaitement brossé par l’excellent Olivier Boscagli, Racine Coly place une tête imparable. Notons également la belle deuxième période de Romain Perraud. Le joueur, prêté au Paris FC la saison dernière, a multiplié les courses offensives.

Malheureusement, en fin de match, le Gym laisse faire le jeu au PSV Eindhoven. A la 92e minute, Joel Piroe peut réduire le score sur un très bon service de Donyell Malen.

Homme du match: Olivier Boscagli

Le joueur, très peu utilisé par Patrick Vieira la saison dernière, est titularisé dans l’axe de la défense pour cette première rencontre de préparation. Solide défensivement, avec quelques belles interventions, calme dans ses relances et précis sur les longs ballons, il a été l’homme le plus en vue du côté niçois. Ses deux passes décisives témoignent de sa très belle prestation sur le sol suisse. Mais dans l’ensemble, c’est tout le collectif niçois qui a offert un beau match aux supporters présents.

L’OGC Nice poursuivra sa semaine de préparation à Divonne, avec un match amical prévu contre le FC Thoune samedi prochain.

#OGCNice pic.twitter.com/8Mqw6RQUe8— Baptiste Coppey (@baptistecoppey) 7 juillet 2019