EQUIPE DE SUISSE – La Nati aborde 4 jours décisifs pour l’Euro 2020. Quatre points les qualifieraient pour la compétition qui se déroulera l’été prochain. Avec un groupe décimé, gare aux mauvaises surprises !

Après avoir fait le travail un soir d’octobre à Genève face à l’Irlande (2-0), les Suisses doivent désormais concrétiser cette belle opération. Ils se retrouvent face à 4 jours décisifs qui doivent les emmener à l’Euro l’été prochain. Une campagne européenne qui aura été plus compliquée que prévue pour la Nati, mais le plus dur semble être fait désormais. Face à la Géorgie ce soir et à Gibraltar lundi, l’équipe nationale doit collecter au minimum quatre points. Mais avec un groupe qui compte beaucoup d’absents, rien n’est acquis. D’autant plus que les Géorgiens ont déjà tenu en échec Irlandais et Danois !

Des absences de poids !

Vladimir Petkovic n’a pas délivré de réelles surprises dans sa dernière sélection, mais il a dû composer avec quelques absences. En effet, Fabian Schär, Xherdan Shaqiri, Remo Freuler et Josip Drmic sont forfaits pour les deux derniers matchs de qualification de la Nati. Privée d’un membre de la charnière centrale, la Suisse devra trouver de nouvelles associations dans l’urgence. Derrière, Nico Elvedi devrait faire la paire avec Manuel Akanji. Si Petkovic entend conserver son système à trois défenseurs, Ricardo Rodriguez remplacerait Schär et Benito occuperait le couloir gauche. À noter que Ruben Vargas et Michel Aebischer ont remplacé Freuler et Drmic. Il s’agit de la première convocation pour le joueur des Young Boys.

Gare à la mauvaise surprise

Beaucoup de personnes sont prêtes à penser que l’affaire est dans la poche pour la Suisse. Avec quatre points nécessaire, la Nati peut voir venir, même si elle est tenue en échec face aux Géorgiens. Oui mais, il serait faux de croire la Suisse victorieuse d’avance au Kybunpark ce soir. En effet, les Géorgiens restent sur 3 matchs sans défaite dans ces éliminatoires. Depuis la lourde défaite face au Danemark (5-1), les hommes de Vladimir Weiss ont tenu en échec l’Irlande et le Danemark (0-0), avant de s’imposer sur la pelouse de Gibraltar (2-3) en octobre. Irlandais et Danois ont donc perdu des plumes en chemin face à cette équipe. Les deux “exploits” ont eu lieu à domicile, où la Suisse reste la seule nation à s’être imposée. Les joueurs de l’équipe nationale seront opposés à une équipe très regroupée et plutôt en confiance. Gare donc de ne pas se voir vainqueur avant le coup d’envoi !

Au match aller, la Nati s’était imposée 0-2 grâce à des réussites, en seconde période, de Steven Zuber et Denis Zakaria. Avec 25 frappes tentées, mais seulement 8 cadrées, les hommes de Petkovic avaient longtemps paru sans idées offensives. La sélection suisse avait livré l’une des prestations les moins abouties depuis longtemps.

L’autre match : Le Danemark face à Gibraltar

Dans l’autre partie de la soirée, les Danois reçoivent Gibraltar. Deuxième du groupe à égalité avec l’Irlande, le Danemark se doit de gagner pour être dans la bonne dynamique pour le match qui s’annonce comme une finale pour le dernier ticket pour l’Euro 2020. En effet, lundi, au moment où la Suisse défiera Gibraltar, les Danois se rendent en Irlande. En cas de succès ce soir, la sélection de Åge Hareide aura besoin d’un match nul minimum à Dublin. Nul doute que Kasper Schmeichel et ses coéquipiers feront tout pour remporter leurs deux derniers matchs pour terminer devant la Suisse. Un avantage de taille pour le tirage au sort des groupes de l’Euro 2020 ! Si tel est le cas, la Suisse se mordra longtemps les doigts des points perdus à Bâle (3-3) !

À lire aussi :

HC Sierre : Un festival offensif à Graben, Didier Tholot : “Aucun contact avec le FC Sion”

Rejoins-nous :

FacebookTwitterInstagramLinkedIn