SUPER LEAGUE – Avant une première pause internationale, le championnat suisse vivra sa 6e journée ce week-end. D’un derby romand à un match à distance entre les trois premiers, présentation des rencontres !

Avant une première pause internationale, où l’on verra l’Equipe de Suisse affronter l’Irlande à Dublin (jeudi 5) et Gibraltar à Sion (dimanche 8), le championnat suisse vivra sa 6e journée. Seulement quatre matchs en cette fin de semaine puisque le FC Zürich et le FC St-Gall ont déjà disputé cette 6e ronde (succès 2-1 de Zürich). Le week-end dernier, les clubs qui joueront les premiers rôles ont conforté leur position en haut du classement de la Super League. Avant cette 6e journée, Young Boys occupe toujours la tête, Neuchâtel est lanterne rouge à la veille de son premier derby romand. Voici le tour des rencontres de cette 6e ronde !

LE MATCH DE LA JOURNEE : SERVETTE FC – NEUCHÂTEL XAMAX (samedi, 19H)

Quoi de mieux qu’un derby romand pour lancer ces deux jours de football suisse ? Le duel entre Servette et Neuchâtel est au programme samedi à 19H du côté du Stade de Genève. Il s’agit du deuxième derby romand à domicile pour les Grenats, après le match nul face à Sion (0-0), le 27 juillet. Neuchâtel vivra lui ses premiers pas dans un derby romand dans cette saison 2019/2020. Il en enchaînera d’ailleurs deux à la suite, puisque les Neuchâtelois recevront le FC Sion lors de la 7e journée, prévue le 21 septembre.

Les dynamiques sont diamétralement opposées. Servette effectue un début de championnat convaincant, avec une seule défaite (face au FC Bâle), et reste sur une large victoire face au FC Thoune (0-4). Le club du bout du lac est toujours invaincu chez lui, avec deux blanchissages réalisés par Jérémy Frick, auteur d’un excellent début de saison. Neuchâtel Xamax, par contre, n’a toujours pas connu le goût de la victoire (seule équipe encore dans ce cas). Lors de ses déplacements, le club rouge et noir ramène systématiquement un point (2-2 face à Thoune et 2-2 face à Zürich). La semaine dernière, les hommes de Joël Magnin ont subi un lourd revers contre le FC Bâle (0-3). Bloqué à 3 unités, Neuchâtel serait bien inspiré de lancer sa saison dans ce derby romand. Mais les Grenats ne vont pas faire de cadeaux pour rester dans la première moitié du classement. Un duel qui devrait être intéressant à suivre !

FC Lucerne – BSC Young Boys (dimanche, 16H)

Le leader bernois, seule équipe encore invaincue, se déplace à Lucerne cinq jours après son élimination de la Ligue des Champions par les Serbes de l’Etoile Rouge de Belgrade. YB, vainqueur de ses quatre derniers matchs, tentera la passe de cinq en Suisse centrale. Face à eux, le FC Lucerne est dans une spirale négative de trois défaites consécutives qui les placent à la 9e place. Etonnant quand l’on sait que les Lucernois possèdent la 3e meilleure défense du championnat. Moins étonnant en sachant qu’ils ont l’attaque la plus timide avec seulement trois petits buts en cinq matchs. Le motif d’espoir pour les Lucernois est le fait qu’il y a une année, lors de la 10e journée, ce sont eux qui avaient mis fin à une série de 9 victoires consécutives des Bernois (2-3). A l’époque, ils venaient aussi de subir trois défaites de suite, dont une dernière contre le FC Sion… comme cette année. Avec le match disputé cette semaine sur la scène européenne par les Bernois, l’occasion est parfaite pour se relancer ! A Lucerne d’en saisir l’opportunité dimanche dès le coup de sifflet de Lionel Tschudi.

FC Bâle – FC Lugano (dimanche, 16H)

Dauphin d’YB après cinq journées, le FC Bâle n’entend pas laisser filer le champion suisse en titre et compte bien évidemment prendre les trois points face aux Tessinois. Avec un seul faux pas (face à St-Gall) et quatre victoires, les Rhénans effectuent un bon début de saison. Les Bâlois possèdent la meilleure attaque du pays, malgré les départs d’Ajeti et la blessure de Van Wolfswinkel. Marcel Koller peut compter sur un Kemal Ademi très inspiré et buteur à trois reprises sur ses trois dernières apparitions. La dernière en date remonte au week-end dernier face à Xamax, son ancien club. Le FC Bâle possède aussi dans ses rangs le meilleur passeur du pays, en la personne de Fabian Frei (égalité avec Grgic). Le danger vient désormais de plusieurs personnes. Valentin Stocker réussit lui aussi un début de saison encourageant, avec trois buts à son actif.

Lugano, de son côté, a calé après un premier match de toute beauté, remporté 0-4 face à Zürich. Le club tessinois reste sur trois défaites consécutives et pointe au 8e rang de la Super League. Lors des deux dernières journées, les hommes de Celestini se sont inclinés par seulement un but d’écart, au terme de scénarios cruels. Face à St-Gall, le week-end dernier, ils menaient 0-1 avant de voir Olivier Custodio se faire expulser. Cette expulsion aura été fatale puisque les Tessinois ont encaissé trois buts en vingt minutes. Face au FC Bâle, le FC Lugano n’a remporté qu’un seul des 23 derniers duels (08.04.2018). La saison dernière, seul un affrontement a débouché sur une victoire des Bâlois (3-2). Les deux derniers matchs se sont achevés sur un score de 1-1. Les Bâlois devront être vigilants lors de ce dernier match avant la pause des équipes nationales.

FC Thoune – FC Sion

Présentation de la rencontre à retrouver ici.

A lire aussi :

En Europe, le FC Bâle n’y arrive plus ! , Vers un championnat suisse à 12 équipes ?