SUPER LEAGUE – Après 20 jours d’attente, ça y est, le championnat suisse fait son retour. Cette 7e journée propose quelques belles affiches. D’un derby romand à un choc entre favoris, présentation des rencontres !

Après une pause internationale et un week-end dédié à la Coupe de Suisse, les 10 pensionnaires de Super League retrouvent le chemin du championnat, 20 jours après. La 6e journée avait permis à Bâle de prendre la tête, une première depuis le 2 juin 2017. Ses deux poursuivants, Young Boys et le FC Sion, se sont également détachés de Servette, quatrième. Au fond du classement, Neuchâtel est toujours lanterne rouge, sans la moindre victoire.

LE MATCH DE LA JOURNEE : Young Boys – FC Bâle (Dimanche, 16H)

On ne peut incontestablement pas faire meilleure affiche dans le football suisse. Les deux favoris au titre de champion suisse en fin de saison se retrouve pour la première fois dans ce championnat 2019/2020. Le FC Bâle a retrouvé la première place, qu’il n’avait plus occupée depuis 77 journées. C’est donc en tant que leader que les Bâlois se déplacent à Berne. Ils restent sur 4 succès consécutifs en championnat, tandis que les hommes de Gerardo Seoane ont subi un coup d’arrêt à Lucerne (2-2). Il y a une année, en septembre 2018, Young Boys avait infligé un sec et sonnant 7 à 1 aux hommes de Marcel Koller. Les Bernois sont d’ailleurs restés invaincus tout au long de la saison face aux rouges et bleus, finissant le championnat avec 20 points d’avance sur le rival bâlois. Par rapport à ce large succès, il ne reste plus que 5 joueurs (Von Ballmoos, Ngamaleu, Aebischer, Fassnacht et Hoarau).

Tous deux engagés en Europa League jeudi soir, les deux représentants helvétiques ont connu des fortunes diverses. Le FC Bâle a parfaitement entamé sa campagne européenne en s’imposant largement face au FC Krasnodar (5-0). De son côté, le champion suisse est revenu bredouille de son déplacement à Porto (2-1). Les Bernois n’ont pourtant pas démérité. Le déplacement en semaine pourrait, peut-être, peser dans les jambes bernoises dimanche. Au moment d’entrer sur le terrain, Kemal Ademi pourrait regarder tout ça depuis les tribunes. Auteur de 5 buts en 4 matchs, l’ancien joueur de Neuchâtel est incertain pour le choc de cette 7e journée. Une chose est sûre, avec ou sans lui, une partie du championnat pourrait, déjà, se jouer dimanche au Stade de Suisse.

FC Saint-Gall – Servette FC (Samedi, 19H)

Samedi soir au Kybunpark, le FC Saint-Gall reçoit le Servette FC. Ce duel entre le 5e et le 4e est aussi un match entre deux équipes éliminées dès le 2e tour de la Coupe de Suisse. Les Genevois se sont inclinés 1-0 face à Grasshopper, juste avant que les Brodeurs en fassent de même face au FC Winterthur (2-1). Le dernier affrontement entre les deux équipes remonte à plus de 6 ans. Servette avait connu la relégation au terme de cette saison-là, tandis que St-Gall avait terminé sur le podium. Le FC St-Gall est invaincu face aux Genevois depuis 10 matchs, coupe comprise (7 victoires, 3 nuls). D’ailleurs, la dernière victoire des Grenats date de 2003. Zambrella avait inscrit un doublé pour un score final de 3-1. À cette époque, Tranquillo Barnetta débutait en Super League. Aujourd’hui, il est à la retraite.

Avec 2 victoires, 3 nuls et 1 défaite, les Saint-Gallois sont 5e malgré une défense à la limite de la catastrophe. Il s’agit d’ailleurs de la 2e pire défense, avec 11 buts encaissés. Seul le FC Zürich fait pire après 6 matchs. De son côté, Servette peut compter sur une assise défensive solide. Les Genevois sont la deuxième meilleure défense, avec 1 but encaissé par match. Mais deux des quatre défenseurs titulaires, Sasso et Sauthier, sont incertains pour le déplacement à St-Gall. En cas de succès, les Brodeurs dépasseraient les Grenats. À l’inverse, Servette pourrait se détacher un petit peu et rester dans le haut du tableau.

FC Lugano – FC Lucerne (dimanche, 16H)

Un seul point, c’est ce qui sépare le FC Lugano, 9e, du FC Lucerne, 6e. Avec une seule victoire, lors de la journée d’ouverture, le FC Lugano est dans une période compliquée. Et sa lourde élimination en Coupe Suisse face au Lausanne-Sport (3-0) n’a pas dû aider. Engagés en Europa League jeudi soir, les hommes de Fabio Celestini se sont inclinés 1-0 à Copenhague. Le FC Lucerne est lui aussi emmêlé dans une série négative, avec seulement deux points pris lors des cinq derniers matchs. Lors de la dernière journée, les Lucernois ont stoppé Young Boys (2-2). Sur les quatre duels les plus récents entre Lucernois et Tessinois, chaque équipe a remporté deux matchs. Lors du tour-automne de l’année passée, Lucerne s’était imposé deux fois, avant de connaître deux défaites consécutives lors du printemps fou du FC Lugano. Une chose est quasiment sûre, on ne devrait pas assister à un match nul. Les deux clubs ont réussi à se départager à chaque fois lors des 12 duels précédents. Mais l’équipe qui s’incline continuera sa spirale négative, et stagnera en queue de classement.

FC Zürich – FC Thoune (dimanche, 16H)

Encore un duel de fond de classement, avec deux équipes qui se trouvent à un petit point de la lanterne rouge. Zürich, respectivement 8e, et Thoune, 7e, s’affrontent pour essayer de sortir la tête de l’eau, et grimper dans la première partie du classement. Un chiffre est alarmant pour le FC Thoune : le club de l’Oberland n’a remporté que 3 de ses 21 derniers matchs de Super League ! Après un début de saison très compliqué, les hommes de Magnin ont réussi à décoller – légèrement – mais restent dans le zone dangereuse. Ce dimanche, les Zürichois retrouvent une équipe qui leur convient plutôt bien. En effet, le FCZ est invaincu sur les cinq derniers duels. L’attaque thounoise, un peu à la peine, doit profiter de son déplacement sur le terrain de la pire défense de Suisse pour se donner de la confiance. Alors qui de Zürich ou Thoune fera la différence ? Réponse dimanche dès 16H sur la pelouse du Letzigrund !

Neuchâtel Xamax – FC Sion (samedi, 19H)

Présentation de la rencontre à retrouver ici.

A lire aussi :

Un déplacement piégeux au Brügglifeld, Un derby à maîtriser pour poursuivre la série

Rejoins-nous sur :

FacebookTwitterInstagram LinkedIn