WIMBLEDON – Le premier tour du tournoi londonien a réservé des surprises, et a fait très mal au top 10 mondial, notamment chez les hommes. Passons en revue les pertes des deux premiers jours.

Photo: Media365

Si les trois maîtres du circuit mondial, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer n’ont pas connu de soucis au premier tour de Wimbledon, ce n’est pas le cas de l’ensemble du top 10 mondial. Les surprises ont eu lieu dès le premier tour, ce qui enlève passablement d’outsiders dans la course au graal.

La nouvelle génération déçoit !

Le premier à quitter le gazon londonien est l’allemand Alexander Zverev (ATP 5) face à Jiri Vesely (ATP 124), en quatre sets (4-6,6-3,6-2,7-5). Le jeune joueur de 22 ans confirme ses entrées délicates dans les tournois du Grand Chelem. Il cède cette fois face à un joueur issu des qualifications et classé hors du top 100. Dès sa sortie de route, il avoue avoir un coup de moins bien et avoir le moral en-dessous de zéro. Une déroute que l’on voyait tout de même un peu venir au vu de sa préparation délicate sur herbe. De son côté, le tchèque prouve que le gazon anglais lui plaît, puisqu’il y a connu ses meilleurs souvenirs (deux huitièmes). Il n’avait plus gagné depuis avril 2019. Le voilà désormais au deuxième tour de Wimbledon, avec un top 10 à son tableau de chasse.

L’un des hommes forts de cette première partie de saison est le grec Stefanos Tsitsipas. Seulement quelques minutes après la sortie de route de Zverev, il s’est incliné en 5 manches (6-4, 3-6, 6-4, 6-7, 6-3) face à l’italien Thomas Fabbiano. Après avoir sauvé deux balles de match lors du tie-break de la quatrième manche, on pensait que le grec allait passer sur le fil du rasoir. Mais il a craqué dans la dernière manche, alignant les fautes directes et les doubles fautes. Au final, c’est l’italien, 89e mondial, qui se hisse au deuxième tour du tableau masculin.

Il restait, lui, sur une finale de Grand Chelem à Roland-Garros, mais a aussi connu la défaite dès le premier tour à Wimbledon. L’autrichien, 4e au classement ATP, était attendu en quart de finale face à l’espagnol Rafael Nadal. Mais il ne sera donc pas au rendez-vous, sorti en 4 manches (6-7,7-6,6-3,6-0) face à Sam Querrey. L’américain de 31 ans restait sur une finale à Eastbourne. Il s’offre le 4e mondial et affrontera Andrey Rublev au deuxième tour.

Avec ces éliminations, ce sont trois outsiders qui quittent le tournoi prématurément, laissant ainsi une voie royale aux membres du top 3 ! Mais les surprises semblent être présentes cette année sur la gazon anglais.

Naomi Osaka, le coup de mou…

Côté féminin, c’est la numéro deux mondiale qui fait les frais de ce lot de surprises. Déjà en difficulté à Roland-Garros (défaite au troisième tour), où elle avait failli prendre la porte dès le premier tour, elle n’a pas su élever son niveau de jeu. Au final, elle s’incline en deux sets (7-6,6-2) face à Yulia Putintseva (WTA 39). La japonaise s’était déjà inclinée face à la kazakhe lors du tournoi de Birmingham, mais c’était en huitième de finale. La jeune joueuse connaît une période délicate, dont elle devra sortir rapidement.